Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Florent Lebon

Docteur ès STAPS - Neurosciences cognitives et comportementales

Florent Lebon
39 ans
Permis de conduire
Villeurbanne (69100) France
Situation professionnelle
En poste
Ouvert aux opportunités
Présentation
Issu d'une formation STAPS, mes centres d'intérêt s'orientent principalement sur la thématique de l'imagerie motrice dans un contexte de développement des capacités motrices et de rééducation après blessures centrales et périphériques.
Dans un contexte plus large, mes recherches se trouvent à la croisée des neurosciences comportementales et cognitives et de la psychophysiologie.

Doctorat en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)

Université Claude Bernard Lyon 1

Septembre 2006 à décembre 2009
Titre de la thèse: Efficience du travail mental sur le développement et le recouvrement des capacités motrices – force musculaire et imagerie motrice –

Directeurs de recherche: Dr Aymeric Guillot & Pr Christian Collet

Laboratoire de la Performance Motrice, Mentale et du Matériel (P3M, Dir. Pr Christian Collet)
Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport (CRIS - EA647, Dir. Pr Thierry Terret).
Modules, options, contenu des cours
  • Résumé: L’analyse de l’activité électromyographique (EMG) corrélative de l’imagerie motrice (IM) et l’effet de l’entraînement mental sur l’amélioration et le recouvrement de la force musculaire permettent de mieux comprendre les mécanismes nerveux de l’IM et l’importance du contenu de l’image mentale. Une activité EMG subliminale a en effet été enregistrée lors de l’IM, validant l’hypothèse d’une inhibition incomplète de la commande motrice. Elle était modulée selon l’intensité de l’effort mental et le régime de contraction, comme lors d’une contraction physique. Ces données renforcent l’équivalence physiologique entre IM et exécution réelle. Les programmes d’entraînement et de réhabilitation intégrant l’IM s’appuient sur ces données théoriques. L’amélioration de la force musculaire était significativement plus importante suite à un entraînement combinant répétitions physiques et mentales, comparativement à une pratique physique seule, même si l’effet ne concernait que certains groupes musculaires. Ce travail démontre également l’efficacité d’un entraînement par IM, lorsqu’il est associé à des soins de kinésithérapie, après rupture du ligament croisé ou brûlure de la main. L’IM jouerait un rôle prépondérant dans l’activation des programmes moteurs et faciliterait la récupération fonctionnelle. L’IM peut donc être considérée comme un complément bénéfique aux programmes d’entraînement et de réhabilitation dans le développement et le recouvrement des fonctions motrices.antérieur
  • Mots clés : Imagerie motrice, force musculaire, activité électromyographique, recouvrement fonctionnel
  • Jury :
    M. PAPAXANTHIS Charalambos (PU), Rapporteur
    M. PERREY Stéphane (MCU, HDR), Rapporteur
    M. JACKSON Philip (Assistant Professor), Examinateur
    M. MILLET Guillaume (PU), Président
    M. GUILLOT Aymeric (MCU, HDR),
    M. COLLET Christian (PU),
  • Mention : Avis favorable avec les félicitations du jury à l’unanimité
  • Lien pour accéder à la thèse en ligne : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00570124/fr/